Restaurant AU P'TIT BONHEUR 2 Le Rond Point 18410 CLEMONT Tél : 02 48 58 84 16 www.jourdinauptitbonheur.com jourdin64@gmail.com
Restaurant AU P'TIT BONHEUR2 Le Rond Point18410 CLEMONTTél : 02 48 58 84 16www.jourdinauptitbonheur.comjourdin64@gmail.com
L'historique du Canal de La Sauldre
 
Le Canal et son Histoire
 
Le début de la construction du canal se fait en 1848. Un premier tronçon entre Nouan le Fuzelier et Le Coudray sur la commune de Brinon se finira en 1849. Ceete ébauche sera abandonnait sauf entre leslieux dit "Les Bouffards" et "Le Coudray".

 

Le trajet du canal actuel fut réalisé par Raphaël Pareto.

 

- De 1852 à 1860, sous la direction de l'ingénieur Général Machart, le canal est creusait de Blancafort au Coudray soit 29.150 kms.

- De 1865 à 1869, réalisation de la tranche du Coudray à Lamotte -Beuvron soit 14.060 kms.

- De 1881 à 1885, prolongement de 3600 kms en amont de Blancafort pour permettre l'exploitation d'une nouvelle marinière.

 

Le chantier global pour la réalisation du canal emploiera plus de 1200 ouvriers constitués de sans emplois, de démunis, de marginaux de la ville de Paris.

 

Le trafic du canal de la Sauldre essentiellement effectué par péniches ira en augmentant jusqu'en 1914. Ces dernières transportent aussi bien su bois en grumes pour la scierie de Lamotte-Beuvron, que de la marne (engrais naturel) déchargé dans les différentes gares où des tombereaux viennent ensuite la récupérer pour la livrer aux agriculteurs.

 

C'est à l'aube de la seconde guerre mondiale que le trafic sur le canal prndra fin totalement.

 

LE CANAL

Caractéristiques :
Longueur totale : 47 kms
Largeur : 7.70 m
Profondeur : 1.50 m
Nombre de pont : 48
Nombres d'écluses : 22
Dénivellation à rattraper : 63 m
Seul canal français en cul de sac à deux extrémités.
 
Les écluses :
Dimensions minimales : Longueur 27.75 m
                                    Largeur : 2.70 m
Chemin de halag en sable
 
Maisons éclusières :
 - Au rez-de-chausée : une salle à manger, une cheminée, 2 fenêtres et une porte donnant sur l'écluse.
- Par derrière : une petite cuisine et un escalier pour l'étage
- Au premier étage : une chambre et une petite pièce mansardée
- Chaque maison a une cave extérieure avec escalier en ciment, un four à pain, un puits et un jardin.
 
Les 7 maisons éclusières du Canal
- La grande planche
- Lauroy
- Les buissons
- Du Coudray
- Des Bouffards
- De Tracy
- De la Vssonnerie
 
Les noms des écluses du Canal de Blancafort à Lamotte-Beuvron
- Du Remblai
- De Launay
- Des Fouchères
- Du Puits
- De la Grande Planche
- De Lauroy (Clémont)
- De Chanteloup (Clémont)
- Du Vieux Péroué
- Des Buissons
- Des Gimonets
- Des Bois
- Des Colins
- Du Coudray
- Des Bouffards
- Du Cul d'Enfer
- Des Bas-Jarriers
- De Montfranc
- De Tracy
- De Pinas
- De la Vossonerie
- De Beauval
L'entretien du Canal
 
L'entretien du bord du Canal était autrefois fait par les cantonners des villages. Pour les gros oeuvres, tous les étés, durant les mois de juillet et d'août, le Canal était fermé à la navigation pour y réaliser les principaux travaux d'entretien et de réparation des écluses. Il était aussi réalisé les peintures des ponts et des maisons éclusières, les porte des écluses étaient, ellesn, passées au goudron, leur ferrure et mécanisme étaient grattés, poncés et peints en noir.
Les péniches du Canal
Caractéristiques : Type bérrichon
                             Longueur 27 m
                             Largeur 2.50 m
                             Profondeur 1.40 m
                             PTAC entre 50 et 70 tonnes
                             Enfoncement total 1.15 m
 
Leur construction :
Elles étaient principalement construites à Blancafort et à Argent sur Sauldre. Faîtes en bois sans écurie mais avec une cabine à l'arrière qui sert de logement. L'arrière de la péniche est carré et muni de 2 gouvernails qui se replis pour passer les écluses. Souvent nommée "Bayard", "Jean Bart", "Surcouf", "Le France", "Paris".....
 
Leur navigation :
2 bateliers, l'un marche à côté de la péniche avec l'âne qui l'a tracte, l'autre reste au gouvernail.
La durée du voyage est de 4 jours maximum, chargement et déchargement compris.
Avant 1900, la taction de la péniche était exercée par 2 hommes, un sur chaque rive du canal. C'est après 1900 que l'âne ou le mulet fait son apparition.